Bourhis l'Animal : L'Erudit

 

Bien qu’ils fussent originaires des terres centrales, Gaël et Soizic Bourhis, diplomates de renom, furent envoyés dans les terres reculées de l’est du continent par le vieux roi d’Egysior Falcon II à des fins diplomatiques de longues durées, et ce bien avant que le Souffle ne s’abatte sur ces terres.

Bourhis l’Animal naquit ainsi dans l’est des terres d’Egysior, un pays étrange et aride où les guerriers préfèrent se déchirer le ventre avec un sabre plutôt que de vivre dans le déshonneur, et où la peau blanche, sans mutation, est d’un raffinement sans égal. 

Du monde diplomatique, il ne retiendra que les sourires de façade des courtisans, l’hypocrisie latente et les mœurs de pique-assiette des notables de l’empire. Le jeune garçon grandit à l’écart, rejeté par les autres enfants de la cour qui l’appelaient “Brohör”, un personnage pathétique aux yeux surdimensionnés de la mythologie Egysiorienne.

1 / 11